Mise en place d’un outil de reporting financier en Private Equity

Le reporting financier constitue un enjeu décisif pour le capital-investissement (Private Equity). Se doter d’un outil adéquat et paramétrer cette solution constitue un défi pour toute entreprise. Les éditeurs de solutions ont mis sur pied des modules de plus en plus complexes afin de répondre aux exigences toujours plus sophistiquées des clients. Leur mise en œuvre demande alors une certaine expertise.

Mise en place d’outil de reporting financier au sein d’une entreprise

Le reporting financier tient une place de choix dans la stratégie de Business Intelligence d’une entreprise. Mettre en place un outil de reporting revient à implémenter une interface pour l’utilisateur final. Il s’agit souvent du département financier ou M&A.

Il convient donc de choisir le meilleur outil, celui qui correspondra le mieux au profil de l’entreprise. Il existe plusieurs solutions sur le marché. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’établir les besoins de l’entreprise au préalable. Car la solution retenue devra coller au plus près de ces besoins.

Il est crucial de se doter d’un logiciel flexible capable reconnaître les formats de données exploitées par l’entreprise. Par ailleurs le logiciel doit être compatible avec le système d’information (applications, logiciels) déjà en place.

Un logiciel évolutif est en outre à privilégier. Notamment dans un contexte de transformation, où les besoins sont vite amenés à évoluer.

Il est par ailleurs nécessaire d’opter pour un logiciel adapté aux destinataires finaux du reporting. Les tableaux, présentations, graphiques, courbes, feuilles de calcul et autres devront être interprétables aisément.

Un outil adapté à la périodicité des analyses doit être privilégié. L’outil de reporting final doit pouvoir s’adapter aux attentes de tous les départements de l’entreprise.

Il est généralement d’usage de sélectionner des ambassadeurs de la solution au sein de la boîte. Ceux-ci seront les premiers à prendre en main la solution et énuméreront les irrégularités techniques le cas échéant.

Mise en place d’outil de reporting financier par un consultant externe

La mise en place d’une telle solution étant complexe, les entreprises ne disposent pas toujours de ressources internes en mesure d’effectuer une telle tâche. Il devient donc indispensable de faire appel à l’expertise d’un consultant externe.

Cet expert rompu aux problématiques propres au secteur d’activité de l’entreprise fera gagner un temps précieux. Dans un contexte de capital-investissement, un consultant expert en finance et aux problématiques Private Equity représentera le conseil idéal.

Avec Lynk, vous bénéficiez de l’expertise d’un consultant freelance doté d’une expérience confirmée dans le domaine de la finance. Ce qui vous permettra de mettre en place un outil de reporting, y compris dans des délais serrés.